Expériences voyages

LE BLOG DE BRAVOFLY.FR
Home > Amériques > Amérique centrale > Le Nicaragua 101

Amérique centrale

Le Nicaragua 101

Le Nicaragua 101
décembre 02
00:01 2015

Ah, le Nicaragua! Un pays où il fait bon voyager. J’ai eu la chance d’y passer près d’un mois en avril dernier et laissez-moi vous recommander d’y aller le plus rapidement possible, vous ne serez pas déçu!

Le tourisme de masse n’a pas encore investi les lieux et les villes coloniales du Nicaragua sont très photogéniques. La nature est encore intouchée par endroits et la température y est plus qu’agréable. Contrairement à ses voisins, on s’en sort encore à petit budget et il y a de tout pour tous les genres de visiteurs. Les amateurs d’îles et de plages comme les randonneurs ou les foodies s’en donneront tous à cœur joie. En plus, c’est un pays assez sécuritaire en solo ou en tant que femme!

Jennifer Doré Dallas sur le fort de Las Isletas près de Granada, NIcaragua

Moi sur le fort de Las Isletas près de Granada, NIcaragua

Vous songez à partir? Voici un petit guide pratique pour préparer votre voyage au Nicaragua :

Quand partir?

Selon moi, le mois d’avril est idéal. Il n’y a pas tant de touristes, car c’est la fin de la haute saison (décembre à avril), donc tout est ouvert et il est plus facile de négocier. Il fait chaud, certes, mais c’est une température gérable qui est bien reçue après un long hiver et on fait face à moins de précipitations!

Quoi voir?

Ce n’est pas le choix qui manque au Nicaragua, mais la plupart des voyageurs parcourent ces villes plus ou moins dans l’ordre : Granada, Masaya et la lagune d’Apoyo, Ometepe, San Juan del Sur, León et les Corn Islands.

Lorsque vous arriverez à l’aéroport de Managua, partez tout de suite pour Granada (si Managua vous intéresse, passez-y quelques jours avant votre vol de départ au retour des Corn Islands). Je dirais que même si la ville est petite, il vous faut trois jours pour bien l’explorer, profiter des environs comme la lagune d’Apoyo et le cratère du volcan Masaya. J’y ai passé 5 jours et je n’ai pas manqué de trucs à faire tout en relaxant bien dans les nombreux cafés de la ville.

Volcan Concepcion, Omete, Nicaragua

Volcan Concepcion, Omete, Nicaragua

Par la suite, prenez le traversier pour Ometepe (4 h) où vous aurez tout le loisir d’admirer le volcan des plages en contrebas ou même du hamac qui pendra devant votre chambre. Outre les balades au coucher de soleil, les amateurs de randonnées seront comblés par de beaux sentiers. Sinon, passez un après-midi au Ojo de Agua, cette piscine naturelle comme une oasis au milieu de la chaleur. Si vous vous sentez prêt pour l’aventure, louez un scooter, c’est la meilleure façon d’explorer l’île!

De là, gagnez la rive vers Rivas et changez de bus pour San Juan del Sur, le paradis des surfeurs. L’ambiance est plutôt « hippie », mais c’est un charmant petit endroit. Si vous n’êtes pas du genre à dompter les vagues, ne planifiez pas y passer plus de deux nuits.

León est magnifique et il faut absolument que vous y fassiez un saut, que ce soit au début ou à la fin de votre voyage (la ville est proche de Managua). Ne ratez pas les toits blancs de la cathédrale ou le marché local vibrant de culture.

Un séjour au Nicaragua ne serait pas complet sans un saut dans les Corn Islands. On y retrouve beaucoup de touristes, mais l’ambiance festive de ces îles est agréable pour profiter du sable blanc et du soleil, sans parler des jus de melon! Prévoyez au moins 4 nuits si vous comptez faire Little Corn et Big Corn.

Spot parfait pour faire la siesta à Little Corn, Nicaragua

Spot parfait pour faire la siesta à Little Corn, Nicaragua

Où dormir?

On trouve facilement des guesthouses à 15 $ et moins la nuit en pleine ville ou en pleine nature avec chambre privée et parfois même un petit balcon pour admirer le coucher de soleil. Il y a de tous les budgets au Nicaragua, même s’il est très facile de bien dormir sans bestioles à un prix encore très abordable. Hors haute saison, ciblez quelques adresses pour savoir où vous diriger en arrivant dans la ville, mais attendez d’être sur place pour les réserver, de cette façon vous pourrez négocier et changer d’endroit si ça ne convient pas à vos besoins.

Comment se déplacer?

Managua et Rivas sont les plaques tournantes du transport en commun au Nicaragua, mais il est très facile de se déplacer où que l’on soit. Pour les Corn Islands, c’est différent, car à moins de prendre un très très long traversier, il faut y aller en avion et donc réserver ses billets, retourner à Managua et savoir exactement à quelles dates on veut partir.

Pour le reste, si on ne tient pas à du luxe (taxis privés, bus collectifs privés organisés par les auberges, etc.), un trajet de bus de quelques heures (le pays est vraiment petit) ne coûtera que quelques dollars. Il est possible que vous ayez à réaliser des transferts d’autobus, donc vérifiez toujours si votre circuit est direct ou pas.

Arachides et dessert en vente dans la rue, Granada, NIcaragua

Arachides et dessert en vente dans la rue, Granada, Nicaragua

Quoi manger?

Les gourmands sont servis au Nicaragua avec de bons plats nationaux à base de riz et de farine de maïs. Les fruits jouent également un rôle important dans l’alimentation locale. Quoi que vous ayez envie de manger, fuyez les rues touristiques et essayez les petits marchands du coin. Leurs plats auront beaucoup plus de saveur que les trucs fades qu’on vous sert ailleurs.

Au marché, on mange pour un ou deux dollars de la viande et des pommes de terre ou du riz et des œufs, par exemple. Pour plus d’informations sur la gastronomie du Nicaragua, lisez mon article à ce sujet.

Ce n’est qu’un aperçu, mais j’espère vous avoir donné envie de partir pour le Nicaragua; c’est un de mes pays coup de cœur et il mérite d’être découvert avant qu’on y termine le canal chinois prévu pour 2020!

Bon voyage!

Suivez le reste de mes aventures sur Moi, mes souliers!

A propos de l'auteur

JenniferDD

JenniferDD

Blogueuse québécoise épicurienne et croqueuse d'images, Jennifer Doré Dallas a parcouru plus de 35 pays. Économe, elle aime le luxe à l'occasion mais surtout obtenir la meilleure valeur pour son argent. En voyage, elle aime les sacs Ziploc et déteste les parapluies. Les objets dont elle ne peut se séparer? Son journal de voyage et son appareil photo. Son dada écono : les marchés et les épiceries.

2 Commentaire

Ecrire un commentaire

Suivez-nous sur

Suivez-nous sur Instagram

Suivez-nous sur Instagram

Suivez-nous sur Twitter

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

Archive de voyage

Catégories