Expériences voyages

LE BLOG DE BRAVOFLY.FR
Home > Conseils de l équipe > Bons plans d Olivier > Voir Barcelone et mourir…de plaisir

Bons plans d Olivier

Voir Barcelone et mourir…de plaisir

Voir Barcelone et mourir…de plaisir
septembre 06
15:08 2013

Je dois vous avouer chers blogueurs, que cette destination me tient tout particulièrement à coeur (et en plus, ça rime !)
J’y ai passé une semaine merveilleuse. En plus, le beau temps était au rendez-vous! « What else? », comme dirait l’autre ! :-)

Suivez-moi, à la découverte de cette ville si singulière…

Barcelone en quelques mots…

Située à un peu moins de 200km de la frontière française (chanceux sont ceux qui habitent dans cette zone…!), Barcelone est unique en son genre. Avec son climat méditerranéen et sa position en bordure de mer, sans oublier sa partie montagneuse (la butte de Montjuïc – nous en reparlerons tout à l’heure), elle est LA destination idéale pour tous ceux qui ont soif de découverte, culture et distraction.
C’est une ville particulièrement active, surtout depuis qu’elle a accueilli les jeux olympiques en 1992. Elle n’a cessé de croître. Aujourd’hui, elle est une des destinations les plus prisées. Ne pas s’y rendre au moins une fois dans sa vie, serait presque considéré comme un délit et devrait être sévèrement puni par la loi ! :-)

Un peu d’Histoire ne peut pas faire de mal

Des études récentes sur des fouilles archéologiques ont démontré que Barcelone n’a pas été fondée par Hannibal Barca – comme cela avait toujours été enseigné – mais par le fils de l’Empereur Auguste.
Peut-être que pour la plupart d’entre vous cette information est sans intérêt mais en ce qui me concerne, j’ai le souvenir qu’au lycée (il y a de cela des années lumières), mon prof d’espagnol nous l’avait communiqué. FAUX ! bien évidemment! Si je le retrouve celui-là… :-)

Durant la révolution espagnole, l’Italie fasciste de Mussolini – alliée au dictateur Franco –  a bombardé Barcelone. A la mort de ce dernier (1975), la ville a lentement commencé à émerger, s’élargissant et développant ainsi son côté urbanistique et culturel. Comme précisé plus haut, sa sélection pour les jeux Olympiques de 1992 a créé un boom économique. Son développement fut incommensurable.

Afin d’éviter de faire mauvaise impression si on vous le demande, il vous faut impérativement connaitre Antoni Gaudi. En flânant de par les rues barcelonaises, il vous sera difficile de ne pas vous trouver face à une des œuvres de cet architecte de renom international. Vous verrez, elles semblent sorties tout droit d’un conte de fée.

Antoni Gaudi

Il est un des majeurs représentants du mouvement culturel Art nouveau. Son style est unique et incomparable ! On le reconnaitrait facilement parmi 1000 artistes.
A Barcelone, il est notamment le créateur de :
– Les Lampadaires de la Place Royale (sa première œuvre)
– La Pedrera
– La Casa Batlló
– Le Parc Güell
– Mais surtout, de la Sagrada Familia (nous y reviendrons un peu plus bas)  pièce maitresse de l’Artiste, qui demeura inachevée à son décès survenu en 1926. A noter qu’à ce jour, elle est toujours en chantier.
Je ne suis pas nationaliste pour 2 sous mais il est intéressant de noter que ses ancêtres étaient originaires du centre/sud de la France (Auvergne). Au cours du XIXème siècle, l’un d’entre eux décida de passer la frontière et se retrouva ainsi en Catalogne. Selon les informations recueillies, initialement son nom de famille s’épelait ainsi: Gaudy.

Ce qu’il vous faut voir absolument

Avant toute chose, je tiens à vous informer que si vous souhaitez visiter un maximun de lieux à Barcelone, je vous conseille vivement de prendre les bus Barcelona City Tour. 3 itinéraires différents vous seront alors proposés.
Mon conseil !
Prenez le forfait pour les 3 itinéraires utilisable sur 48 heures. L’organisation est formidable ! Les bus passent régulièrement et les arrêts sont nombreux. Les 3 lignes s’entrecroisent à divers endroits, ce qui vous permet de changer d’itinéraire quand bon vous semblera.

La Sagrada Familia

Si vous arrivez au terme de votre séjour à Barcelone et que vous n’avez pas vu ce monument – qui est, et ça vaut le coup d’être souligné, le plus visité d’Espagne – , un conseil: prenez un jour en plus ! Ce serait un peu comme aller à Paris et ne pas voir la Tour Eiffel. Aller à Rome et ne pas voir le Colisée. Aller à Pise et ne pas voir sa fameuse Tour. Aller à…je crois que vous avez compris, non ? :-)

Même si elle est considérée comme une église mineure (le siège de l’archevêché se trouve dans l’église Sainte-Eulalie. A voir également !), elle n’en demeure pas moins la pièce maitresse de l’Artiste. Gaudi y consacra quasiment toute sa vie.  Comme lui-même l’avait prédit, elle demeura inachevée à son décès, survenu en 1926. A noter qu’à ce jour, elle est toujours en chantier. Fin des travaux prévus pour….2025 !! Le rendez-vous est pris ! 😉

Ce qui est intéressant et que vous noterez certainement à peine vous serez face à elle, ce sont ces tours pointées vers le ciel, si différentes des tours que nous avons déjà tous en mémoire. On ressent un côté style gothique, mais là, on est face à un style singulier. A une recherche personnelle sur le sens profond du mystique. En effet, Gaudi attachait une grande importance à la religion.  Lorsque je les ai vu pour la première fois, elles m’ont de suite fait penser à des bougies allumées, recouvertes de cire brulante, perlant lentement vers leurs bougeoirs. En y pénétrant, moi qui suis athée, je vous assure que j’ai ressenti un certain…bien-être. L’atmosphère qui y règne en son intérieur ne s’explique pas. J’ai franchement adoré.
Curiosité !
Comme je vous le disais, Gaudi était très attaché à la religion. Et bien sur la façade principale de l’extérieur appelée La Nativité, vous remarquerez qu’il y a toute une symbologie qui en fait un poème mystique.

Il faut reconnaitre que le prix de l’entrée (servant aux fonds pour les travaux) est relativement élevé (23€ ! Ce prix comprend la visite, la montée vers les tours ainsi que l’audio-guide que je vous conseille vivement) mais en toute sincérité, ça en vaut vraiment la peine. C’est pas tous les jours que la possibilité de voir un tel monument se présente.

Sagrada Familia - Barcelone

La Pedrera et la Casa Battlo

Encore 2 monuments signés Gaudi ! Hormis les constructions biscornues de Numérobis dans Asterix (vous aurez remarqué que pour lire mes articles, il vous faut un minimum de culture générale :-) ), avez-vous déjà vu un édifice sans ligne droite ? Non ? Et bien après voir visité ces 2 chefs d’œuvre, votre réponse sera: « Yes ! » C’est à se demander si Antoni savait ce qu’était une règle ! :-)
Vous avez déjà vu cette attraction foraine genre « La maison hantée » ? Et bien vous aurez cette impression en vous trouvant face à ces 2 édifices.
Les balcons ressemblent à des têtes de mort, il n’y a pas 2 fenêtres de même dimension. Les couleurs sont multiples, les courbes sont omniprésentes, l’escalier intérieur ressemble à une colonne vertébrale, bref ! Allez-y ! Vous y passerez un bon moment !
Curiosité !
Le nom « Pedrera » n’est pas celui d’origine. Au départ, Gaudi avait appelé son œuvre la Casa Milà. Au vu du style nouveau et peu familier de cet édifice, les barcelonais l’ont baptisé ironiquement La Pedrera. Ce qui signifie en français la carrière de pierre.

La Pedrera

District de Sants-Montjuïc

Très peu considéré sur un point de vue touristique (je me demande bien pourquoi d’ailleurs), cette partie de Barcelone est selon moi, à voir ne serait-ce que pour ses nombreux jardins, parcs mais surtout sa vue imprenable sur l’ensemble de la ville. Tout simplement époustouflant !
Vous y trouverez le Musée Mirò (personnellement, je n’ai pas trop aimé. Après, c’est une affaire de goût. En revanche la présentation de l’expo est très bien faite).
Pour les passionnés d’Art, ne manquez surtout pas le Musée National d’Art de Catalogne. Il abrite une collection impressionnante sur l’Art Roman.
C’est sur la butte Montjuïc que vous trouverez les structures sportives dédiées aux jeux olympiques.

Pause détente

 La Rambla

Elle est l’avenue la plus fameuse de Barcelone et peut-être de toute l’Espagne. Je ne plaisante pas !  Sur plus d’un kilomètre de long et 35 mètres de large, cette avenue, située en plein cœur de la ville, sert de passerelle entre la fameuse Place de Catalogne et la Place du Vieux Port, où se dresse en son milieu une magnifique statue de Christophe Colomb, perchée très haut sur son socle, le regard et le doigt pointé vers la mer (Attention! Il est bon de préciser que Christophe n’est pas arrivé à Barcelone par la mer mais à cheval depuis Séville).
A noter !
Il est possible d’aller au sommet de cette statue (60 m de haut) en ascenseur. Personnellement je l’ai pris et franchement, ça vaut le détour. La vue panoramique y est vraiment spectaculaire. Attention! L’ascenseur est assez petit. La file est par conséquent assez longue. Un conseil! Allez-y très tôt le matin 😉

Mais revenons à notre Rambla. Elle est jalonnée par de nombreux kiosques, des artistes de rue, une multitude de magasins, des glaciers, des restaurants, mais également des cartomanciennes, des portraitistes de qualité (j’ai en possession une caricature qui est vraiment réussie ! J’espère qu’en vieillissant, je ne deviendrai pas comme ça :-) )

ATTENTION ! ! ! Cette avenue est très réputée pour ses nombreux vols à la tire.

J’allais oublier ! Quand vous serez dans cette avenue, face à la mer, ne manquez surtout pas d’aller au marché couvert de la Boqueria qui se trouve à mi chemin, dans un renfoncement sur votre droite. Il est considéré comme l’un des plus beaux marchés au monde. Et franchement, je le confirme ! J’y ai vu non seulement des épices et des fruits que je n’avais jamais vu auparavant, mais également des couleurs et des parfums qui m’étaient totalement inconnus. L’atmosphère y est unique ! On se croirait presque dans les marchés animés de Casablanca.

J’ai mangé indien dans un de ces petits chalets en bois. Je dois reconnaitre que c’était un peu cher par rapport aux divers restaurants où j’ai pu aller, mais alors, quelle qualité ! Si c’était à refaire, c’est sans hésitation à cet endroit où j’irais et pas ailleurs. J’en ai encore l’eau à la bouche rien que d’y repenser…

Le Parc Güell

Vu que maintenant vous savez qui l’a conçu, inutile de vous le préciser, n’est-ce pas ? 😉
Pour être honnête avec vous (je le suis toujours d’ailleurs), j’ai vu pas mal de parcs dans ma vie, mais celui-là vaut vraiment le détour. Il est à l’image de son créateur. Si auparavant, vous avez visité quelques-unes des œuvres de Gaudi, vous reconnaitrez tout de suite son style. Construit entre 1900 et 1914, il est important de préciser qu’il fut restauré durant les années 80. Y flâner et s’y perdre (ne vous inquiétez pas, c’est très bien fléché) est un pur bonheur. C’est selon moi, l’endroit idéal pour méditer, s’adonner à la lecture ou s’enlacer et s’embrasser entre amoureux sur le banc géant en forme de demie lune, recouvert de mosaïque et que l’on peut apercevoir dans le film de Cédric Klapisch « L’auberge espagnole » (film que je vous conseille de voir ou de revoir avant de vous rendre à Barcelone).
A noter !
– C’est dans ce parc que se trouve la fameuse Salamandre, devenue au fil du temps le symbole de l’œuvre entière d’Antoni Gaudi.
– Vous y trouverez une maison/musée qui fut la dernière demeure du Maitre avant son décès.
– L’accès au parc est bien évidemment gratuit. Il vous sera facile d’y accéder par les divers moyens de transport mis à disposition. Un conseil: commencez par le haut 😉
Curiosité !
Si votre souhait est celui de retourner à Barcelone, alors il vous faut aller sur la Rambla des Canalettes, située à proximité de la Place de Catalogne.
La tradition veut que celui qui boira son eau reviendra… Laissez-en pour les autres ! 😉

Parc Güell

La Barceloneta

Quoi de plus plaisant après avoir fait des kilomètres à pieds, que de prendre du bon temps en faisant bronzette face à une mer et une plage propres ?
Un conseil !
En bordure de mer, pour le déjeuner ou le diner, faites-vous plaisir et choisissez l’un des nombreux restaurants afin d’y manger une bonne paella ! Et après ça, une belle balade le long de l’Avenue qui longe le bord de mer.
Ce sont dans ces moments-là où il est important de se dire :
« Que la vie est belle ! »

Barceloneta - plage

Fin 1ère partie

Qu’y a-t-il à visiter à Barcelone et dans ses alentours ?
Que peut-on y faire le soir ?
Comment s’y rendre ?
Où loger à Barcelone ?
Pour trouver réponse à toutes ces questions, il vous suffit de cliquer ici

A propos de l'auteur

Olivier

Olivier

Bonjour à tous les amoureux de la vie, en quête de soi à travers la découverte de ce monde ! Je m'appelle Olivier et j'ai cette chance inouïe de vivre de ma passion, celle de voyager. Mon rôle ici, est celui de vous faire partager mes diverses expériences à travers cette bonne vieille terre, regorgeant d'une multitude de cultures, d'Histoire et d'Hommes dont la richesse intérieure est parfois plus précieuse que n'importe quel trésor. Bonne lecture !

0 commentaire

  1. Elisa
    Elisa septembre 19, 11:22

    Barcelone, une ville que j´affectionne beaucoup. Aujourd´hui je parle d´elle encore une fois sur mon blog.
    Elle est tellement pleine des traces de Gaudí, de la beauté du mouvement moderniste qu´on ne s´en lasse pas!

    Répondre à ce commentaire
  2. Anonyme
    Anonyme décembre 09, 02:13

    Bravo, c est un regale de vous suivre

    Répondre à ce commentaire

Ecrire un commentaire

Suivez-nous sur

Suivez-nous sur Instagram

Suivez-nous sur Instagram

Suivez-nous sur Twitter

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

Archive de voyage

Catégories